Comment Bien Comprendre le Consentement Sexuel ?

Comment Bien Comprendre le Consentement Sexuel ?

Qu’est-ce que le consentement sexuel et comment reconnaître les situations dans lesquelles il n’est pas valide ?

Conférence pour les plus de 14 ans – 1H30

Objectif général : La rencontre permettra aux participants de mieux comprendre l’importance du consentement sexuel à l’intérieur d’une relation.

Objectifs spécifiques :

  1. Définir le consentement sexuel
  2. Reconnaître les situations dans lesquelles le consentement n’est pas valide
  3. Défaire les mythes entourant les agressions sexuelles
  4. Expliquer l’impact que peut avoir une agression sexuelle sur la victime et sur l’agresseur

Les jeunes adultes ont encore aujourd’hui des croyances stéréotypées quant au consentement à une relation sexuelle (Jozkowski et Peterson, 2013). L’homme est encore vu comme celui devant initier la demande de relation sexuelle et la femme comme celle devant contrôler les pulsions de l’homme (Jozkowski et Peterson, 2013). Ainsi, c’est à la femme d’ouvrir le dialogue pour parler de consentement sexuel, puisque théoriquement, selon ces scripts, l’homme n’a pas besoin de demander le consentement. C’est à la femme à le faire. Les scripts sexuels traditionnels sont encore très présents auprès des jeunes adultes, par exemple, l’homme doit être capable de lire les signes de consentement de sa partenaire, même si ceux-ci ne sont pas clairs (Jozkowski et Peterson, 2013). Toujours selon Jozkowski et Peterson (2013), les hommes auraient tendance à voir le consentement comme un moyen d’obtenir une relation sexuelle plus qu’une façon de connaitre l’envie de sa partenaire. De plus, l’agression sexuelle est définie par les auteurs comme l’absence de consentement ce qui démontre l’importance que l’on doit accorder à l’intervention sur les thèmes du consentement chez les jeunes adultes (Jozkowski et Peterson, 2013). Ainsi, en abordant le thème du consentement, les jeunes adultes pourront mieux comprendre comment l’absence de consentement peut mener à une agression sexuelle. L’étude de Humphreys (2007) souligne que plus le degré d’intimité dans le couple est fort, moins la demande de consentement verbale est faite, puisque le couple a l’impression que les relations sexuelles sont normales et font partie de la relation. Humphreys (2007) avance que ces résultats seraient normaux si on pensait à des couples mariés depuis 2 ans. Par contre, dans les résultats de cette étude, le consentement est tenu pour acquis après seulement 3 mois de relation. Selon le texte de Jozkowski (2015), dû à la culture du viol, plusieurs hommes, de peur de se faire refuser leur avance, vont consciemment éviter de demander le consentement à leur partenaire. Ainsi, ils évitent un refus (Jozkowski, 2015). Plusieurs campus universitaires aux États-Unis ont lancé une politique « yes means yes », ce qui signifie que pour chaque relation sexuelle, un consentement verbal doit être dit sinon le silence est perçu comme étant un refus. Cette politique comporte plusieurs lacunes, dont un manque de spontanéité et une grande difficulté à être appliqué par tous les étudiants, mais démontre à quel point le consentement est primordial pour éviter une agression sexuelle.

Pour en lire plus : Comment des séries quebecoises peuvent nous sensibiliser aux violences sexuelles ?

Jade Cousineau

Sexologue B.A. Relation d’aide à Blainville

Contact

 

Bibliographie :

Conséquences — Agression sexuelle — Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2016). Msss.gouv.qc.ca. Retrieved 15 November 2016, from http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sociaux/agression_sexuelle/index.php?consequences

Humphreys, T. (2007). Perceptions of Sexual Consent: The Impact of Relationship History and Gender. Journal Of Sex Research, 44(4), 307-315. http://dx.doi.org/10.1080/00224490701586706

Jozkowski, K. (2015). « Yes Means Yes »? Sexual Consent Policy and College Students. Change : The Magazine Of Higher Learning, 47(2), 16-23. http://dx.doi.org/10.1080/00091383.2015.1004990

Jozkowski, K. & Peterson, Z. (2013). College Students and Sexual Consent : Unique Insights. Journal Of Sex Research, 50(6), 517-523. http://dx.doi.org/10.1080/00224499.2012.700739

Éducaloi,. (2016). Le consentement sexuel. Éducaloi. Récupéré le 15 novembre 2016, de https://www.educaloi.qc.ca/capsules/le-consentement-sexuel

Éducaloi,. (2016). Le consentement sexuel non valide. Éducaloi. Récupéré le 15 novembre 2016, de https://www.educaloi.qc.ca/capsules/le-consentement-sexuel-non-valide

Mythes et préjugés — Agression sexuelle — Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2016). Msss.gouv.qc.ca. Retrieved 15 November 2016, from http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sociaux/agression_sexuelle/index.php?mythes-et-prejuges

Mythes et réalités — Regroupement Québécois des C.A.L.A.C.S | Centres d’aide aux agressions sexuelles. (2016). Rqcalacs.qc.ca. Retrieved 15 November 2016, from http://www.rqcalacs.qc.ca/mythes-realites.php