Mon adolescent est amoureux d'un personnage de manga Jade Cousineau Sexologue Blainville Rive nord Laurentides
Chroniques sexologiques

Mon adolescent est amoureux d’un personnage de fiction, que faire?

Mon adolescent est amoureux d’un personnage de fiction, que faire?

Lorsque mon adolescent est complètement sous le charme d’un personnage de manga ou d’une série TV

Durant l’adolescence, particulièrement au début, entre 12 et 14 ans, il est normal de développer une certaine obsession pour une célébrité, un personnage d’un film, un livre ou un manga. C’est un processus normal d’identification à un personnage n’ayant pas de lien avec la réalité du jeune, ne pouvant pas lui faire de « mal » ou le blesser puisqu’il n’est pas proche de lui dans sa réalité. Ainsi, on voit des jeunes ayant une obsession fanatique pour des chanteurs, se dire amoureux de celui-ci, leur réserver une place spéciale dans leur agenda et parler de celui-ci à ses amis pendant des heures. Le jeune ne peut être rejeté par le personnage et il peut s’amuser à imaginer divers scénarios où il est présent avec ce personnage, ou même être celui-ci. L’amour porté pour le même personnage ou la célébrité peut durer de quelques semaines à plusieurs années.

Mais jusqu’où peut-on placer la limite entre sain et malsain?

Parfois considéré comme un modèle à suivre, l’obsession pour une vedette où un personnage peut être considéré comme source d’enrichissement, une manière pour le jeune de devenir le meilleur de lui-même. Étant en construction de son identité, un jeune qui s’identifie à un personnage fort, charismatique et apprécié peut lui permettre d’améliorer son estime personnelle. Ainsi, on voit des jeunes à l’école porter des vêtements semblables à des vedettes, d’autres faires du cosplay (se costumer comme un personnage de dessin animé ou série TV). Parfois l’identification ce fait avec des détails: un collier, un bracelet ou un sac d’écoles à l’effigie de leur personnage ou séries TV favorite. Le collier leur fait un rappel que ce personnage est présent avec eu, et il leur permet de montrer à tous qu’il connaît/aime ce personnage ou cette série. On retrouve alors à l’école, des petits groupes de jeune qui forme des amitiés en lien avec ce personnage.

Mais pour aller plus loin, certains jeunes tombent follement en amour avec un personnage. Jusqu’où cet amour peut-il être considéré comme sain?

Premièrement, il est normal de tomber sous le charme d’un personnage ou d’une célébrité. Ils ont à la base été « créés » dans ce sens, se faire aimer. Ainsi qu’un adolescent parle pendant une semaine du beau vampire de twilight n’est pas inquiétant, ni qu’il achète quelques affiches à l’effigie de la série. Tout est dans l’équilibre, la série ou le personnage ne doit pas devenir le centre d’intérêt unique de l’adolescent. L’école, le sport et ses amis (même ceux qui n’ont pas aimé le film) doivent continuer de faire partie du milieu de vie de l’ado.

Cela devient problématique lorsque le sentiment amoureux perdure dans le temps et lorsque le jeune ne peut imaginer pouvoir tomber amoureux d’une personne dans le monde réel. À 12 ans ce n’est pas tellement un problème, l’identité est en début de formation chez le jeune. Souvent pour les jeunes filles particulièrement, les garçons de son âge son considéré moins mature et donc moins attirant. À 16 ans par contre, on peut se poser des questions. Consulter un professionnel spécialisé avec les ados pourrait être une bonne idée. S’ouvrir au monde réel, se faire des amis, discuter avec des garçons comme avec des filles doit faire partie du développement normal d’un adolescent (la socialisation). C’est lorsqu’il y a des lacunes à ce niveau qu’on peut voir apparaître un amour exutoire, un amour imaginaire qui le protège contre le rejet et les ruptures. Son amour imaginaire de la rejettera pas, il sera toujours présent pour elle. Si votre ado reçoit une confidence amoureuse et qu’il rejette celle-ci sous prétexte qu’il est amoureux d’un personnage de manga, oui il y a un problème. Pas dans le sens où il rejette un camarade qui ne lui plaît pas, mais dans le sens où il limite ses expériences de vie au profit de l’imagination. Ici on y retrouve souvent des adolescents ayant une forme plus ou moins aigus d’autisme, facteur à surveiller puisque certaines formes d’autismes sont détecté seulement arrivé à l’adolescence. De plus, comme ce mouvement est pour la majorité en provenance du japon, des thermes comme « Waifu » ou « husbando » sont utilisé pour nommé le liens entre le personnage de manga et la personne. Un personnage que l’on qualifie de « Waifu » ou « Husbando » est en fait le mari ou le conjoint de la personne. En plus d’être imaginaires, les personnages de séries TV ou manga sont très souvent stéréotypés. Ainsi il ne représente pas la réalité, ni des relations amoureuses réelles et saines. Pour aider votre ado, le mieux est de tenter de diversifier ses activités et ses rencontres en plus de lui permettre de discuter avec un professionnel habilité à l’aider.

À lire aussi si votre ado lis régulièrement des mangas : Adolescence – Manga – Yaoi : Pornographie Féministe ou Pédophilie Féminine ?

Jade Cousineau Sexologue B.A.

 

1 réflexion au sujet de “Mon adolescent est amoureux d’un personnage de fiction, que faire?”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s